Piscine Pierre Naturelle : Touts Vos Questions

Margelles et plages de piscine en pierre naturelle : réponses aux questions les plus fréquentes

carrelage piscine pierre naturelle

A quoi servent les margelles de piscine ?

Petites bordures surélevées, en légère pente vers l’extérieur du bassin, les margelles de piscine sont posées sur l’ensemble du pourtour d’une piscine enterrée. Ces dernières remplissent trois fonctions majeures.

  • La première, c’est de faciliter aux utilisateurs la sortie du bassin sans que celle-ci ne nécessite obligatoirement l’utilisation d’escaliers ou d’une échelle de piscine.
  • La deuxième, c’est d’éviter que l’eau de pluie ou toutes autres impuretés ne tombent dans l’eau de la piscine.
  • La troisième, c’est de donner un aspect fini à la piscine. En effet, les margelles délimitent clairement les rebords du bassin et en soulignent ainsi la forme et le design. Par exemple, une margelle piscine en pierre naturelle apporte un cachet authentique à un bassin.

 

Quels sont les avantages d’une plage de piscine ?

Outre la margelle de piscine en pierre naturelle, la plage de piscine permet également de délimiter les abords d’un bassin de façon esthétique et confortable.
Également appelée terrasse de piscine, la plage de piscine est un espace qui commence en général juste à l’aplomb du bassin. Il permet de circuler autour de la piscine et d’y accéder sans se salir les pieds. Le dallage sert également à créer un véritable espace de détente autour de la piscine. La plage de piscine en pierre naturelle se transforme en une agréable terrasse au charme authentique qui permet de prolonger l’utilisation de la piscine.

 

Comment orienter son choix de couleur pour les margelles et la plage de piscine ?

L’emplacement géographique de la piscine a une incidence dans le choix de couleur d’une plage ou margelle en pierre naturelle pour piscine. Ainsi, pour un environnement très ensoleillé, il est recommandé de choisir des coloris plutôt clairs. En effet, une plage ou une margelle de piscine en pierre naturelle anthracite, voire noire capte davantage la chaleur ce qui peut causer une gêne éventuelle à l’utilisation.
Autre couleur à aborder avec précaution dans le choix d’une dalle pierre naturelle terrasse piscine : la teinte blanche. En cas d’exposition en plein soleil, le blanc peut parfois se révéler éblouissant.

 

Peut-on opter pour un mélange de différents matériaux pour un revêtement de plage piscine ? 

Il est tout à fait possible d’associer deux matériaux ou deux teintes différentes au sein d’une même terrasse pour piscine. Cette association permet de créer du relief et du dynamisme dans la composition. Un grand nombre de mélanges peuvent par conséquent être envisagé : par exemple, l’association d’une dalle beige et d’une pierre bleue, le mélange entre une partie dallage en pierre naturelle et une partie en bois… Bien évidemment, il convient de tenir compte de l’environnement qui entoure le bassin afin de préserver l’harmonie du lieu de vie. 

dallage pierre naturelle pour piscine

Quels sont les trois principaux types de dallage pour une piscine ?

La pierre reconstituée est un produit industriel conçu à partir d’un mélange de pierre naturelle et de ciment teinté. Elle est disponible en de multiples versions : imitation ou non de la pierre naturelle, choix illimité de formes, avec ou sans joints…
La pierre naturelle, matériau noble, peut être de diverses origines : de type calcaire, granit ou quartz. Produit particulièrement résistant et durable, la pierre naturelle se présente sous de multiples formats, couleurs et aspects.
Le carrelage offre une finition particulièrement esthétique. Du produit d’entrée de gamme aux versions plus onéreuses, il existe un panel infini de couleurs et d’aspects. Par exemple, le carrelage de piscine en pierre naturelle reproduit l’effet vieilli et l’authenticité de la pierre naturelle.

 

Pourquoi opter pour un dallage plutôt que pour un autre type de revêtement de plage piscine ?

Le dallage présente de nombreux atouts : facile à entretenir, il permet de maintenir propre le pourtour de la piscine et, par conséquent, la piscine elle-même ; matériau robuste, le dallage dure dans le temps et son aspect change peu au fil du temps ; avec son esthétique sobre et classique, il s’intègre à tout type d’environnement, quel que soit le lieu de résidence.

 

Quelles sont les principales contraintes de pose dans le cadre d'un dallage pour piscine ?

Quel que soit le type de dallage, une pente légère vers les extérieurs de la piscine est indispensable pour assurer une évacuation correcte des eaux naturelles.
La pose de la pierre reconstituée et celle de la pierre naturelle sont identiques : ces dernières se posent sur du remblai calibré puis compacté et stabilisé ou sur une plateforme en béton. La pierre est ensuite positionnée de façon aléatoire (en opus incertum) ou avec des formats s’appareillant entre eux (en opus romain).
Plus technique, la pose du carrelage nécessite une mise en œuvre plus rigoureuse comprenant les étapes suivantes : le radier béton, la natte drainante, la chape armée et la pose du carrelage par double encollage.

 

Comment entretient-on son dallage en pierre naturelle pour piscine ?

La pierre reconstituée nécessite un traitement tous les deux ans voire tous les ans avec un produit de protection destiné à l’imperméabiliser.
La pierre naturelle n’a besoin d’aucun entretien dans la majorité des cas. En cas de besoin, un jet d’eau et du savon sont suffisants. Il est néanmoins utile de prévoir l’application d’un traitement hydrofuge des dalles juste après la pose. Cette étape permet de faciliter l’entretien et d’éviter que des corps gras ou des liquides pénètrent dans les dalles et tachent ces dernières de manière définitive. Cette application peut être renouvelée tous les 3 ou 4 ans.
Le carrelage est très facile à entretenir : un simple coup de jet est suffisant pour assurer sa propreté.

Quelle est la durée de vie d’un dallage en pierre naturelle ?

Contrairement à la pierre reconstituée ou au carrelage, la pierre naturelle a une durée de vie illimitée. Alors que les autres matériaux ont tendance à s’user et à se ternir, elle se patine et s’embellit au fil du temps. Un revêtement de piscine en pierre naturelle est par conséquent inusable.

 

Quels sont les types de pierre utilisés pour un dallage de piscine en pierre naturelle ?

  • Le dallage autour d'une piscine peut être réalisé avec une gamme très variée de pierres naturelles : 
  • Les granits : pierres de magma en général originaires de Bretagne ou du Massif central, elles se démarquent par leur grande résistance à l’usure et par l’homogénéité de leurs teintes. Parmi les coloris les plus courants, on retrouve le bleu, le gris, le jaune, le rouge et le rose.
  • Les calcaires : roches sédimentaires essentiellement originaires de Provence, du Languedoc, de Bourgogne et du Sud-Ouest, les calcaires présentent de nombreuses teintes (beige, blond, rosé…) et différentes variétés de veinage.
  • Les grès : principalement constituée de grains de sable scellés les uns aux autres, la surface du grès présente de beaux reliefs. Cette surface rugueuse procure par ailleurs un grand pouvoir antidérapant. Enfin, les dalles en grès sont disponibles dans des tons très chaleureux : rouge, ocre, jaune orangé… Marbré ou veiné, le grès présente par conséquent une infinité de nuances.
  • Les ardoises : résistant au gel, ce matériau séduit un grand nombre avec son panel de couleurs sombres (gris, noir, bleu, vert ou violine) disponibles dans différentes finitions (rugueuses, veinées ou lisses). Côté inconvénient, elle peut être glissante selon la finition choisie et elle a tendance à emmagasiner la chaleur.
  • Le quartzite : roche dure et totalement insensible au gel, le quartzite se démarque par ses multiples nuances et veinages et ses différents coloris : blanc, jaune, rose ou même vert.
  • Les basaltes : très résistants à l’abrasion et aux agressions extérieures, les basaltes sont des pierres volcaniques particulièrement dures. De teinte assez grise, les basaltes présentent des couleurs très prononcées.
  • Les schistes : reconnaissable à son aspect « feuilleté », le schiste est dur et non poreux. La surface clivée naturelle du schiste lui donne un aspect rugueux. Les schistes offrent une gamme de couleurs allant du gris anthracite au noir.
  • La pierre bleue du Hainaut : calcaire compact d’origine belge, la pierre bleue est résistante au gel et non poreuse. De couleur bleu gris, sa teinte naturelle varie du gris clair au noir en fonction du type de finition choisi.

 

La qualité des pierres naturelles diffère-t-elle selon leur pays de provenance ?

Autrefois les pierres naturelles étaient choisies dans les carrières proches du lieu de fabrication et d’utilisation des dalles de terrasse. De nos jours, il est désormais possible d’avoir accès à des pierres provenant d’autres pays comme la Chine, le Vietnam, l’Inde…
Il est vrai que les pierres naturelles présentent différentes caractéristiques en fonction de leur région d’origine. Néanmoins, leur provenance n’est pas un facteur déterminant quant à leur qualité. La finition peut en revanche rehausser ou sublimer l’apparence d’une pierre naturelle de différentes manières selon le procédé utilisé.
Même s'il est possible d'utiliser des pierres naturelles de n’importe quelle provenance, il est néanmoins utile de préciser que choisir une pierre directement issue des carrières locales présente certains avantages : une meilleure résistance de la pierre aux conditions climatiques locales ainsi qu’une harmonisation idéale de cette dernière avec l’architecture du lieu.

 

Le dallage de sa piscine avec pierre naturelle doit-il être adapté à sa situation géographique ?

Il convient d’adapter son choix de pierre naturelle en fonction de son lieu de vie. En effet, selon les régions, l’ensoleillement peut varier et le soleil être plus ou moins générateur de chaleur. Dans une région où fait chaud, il est par conséquent conseillé de choisir des dalles claires, ces dernières ne retenant pas la chaleur. Dans un environnement où le soleil est plus modéré, il est en revanche préférable d’opter pour des dalles plus foncées. En effet, celles-ci accumulent la chaleur durant la journée et diffusent cette dernière le soir. 

 

dalle pierre naturelle terrasse piscine

Quels sont les différents atouts et inconvénients d’une piscine avec pierre naturelle ?

La pierre naturelle est esthétique : offrant un panel infini de finitions et de teintes, elle peut s’intégrer à tout type de cadre de vie ; matériau noble, elle apporte une touche très authentique ; contrairement à d’autres matériaux, les dallages en pierre naturelle s’embellissent au fil du temps.
La pierre naturelle est facile d’entretien et durable : résistante à l’eau, au sel et au chlore, elle est particulièrement robuste. De l’eau et du savon sont suffisants pour procéder à son entretien si besoin est.
Côté inconvénient, certaines pierres naturelles peuvent être glissantes ou capter la chaleur. Pour éviter ces désagréments, il convient donc de choisir des finitions antidérapantes et d’éviter les pierres polies, trop glissantes. De même, les coloris foncés comme celui de l’ardoise ne sont pas recommandés dans les régions très ensoleillées, car ils captent la chaleur.

 

Pour quelles raisons la pierre naturelle est-elle préférable à la pierre reconstituée ?

Contrairement à la pierre reconstituée et son apparence calculée, homogène et réitérative, chaque pierre naturelle est unique. En effet, les pierres naturelles se distinguent les unes des autres tant sur le plan de la texture et de la couleur qu’au niveau de leur composition. Choisir une terrasse de piscine en pierre naturelle, c’est opter pour un décor unique qui donne de la valeur à sa maison.

 

Quels sont les avantages au niveau écologique de l'utilisation de la pierre naturelle pour terrasse piscine ?

Matériau abondant dont la production ne nécessite qu’une faible dépense énergétique, la pierre naturelle s’inscrit clairement dans une démarche de développement durable. En effet, les méthodes d’extraction employées utilisent l’eau comme lubrifiant. Quant à la poussière produite, elle est utilisée après récupération. Enfin, les pierres naturelles peuvent être recyclées quasi indéfiniment tant dans leur emploi initial que pour un autre usage. La pierre naturelle est donc un matériau 100% écologique.

 

Pour quelles raisons est-il avantageux de choisir une plage de piscine en pierre naturelle ?

La pierre naturelle se démarque des autres types de revêtement par sa robustesse exceptionnelle et son élégance intemporelle. Ce matériau noble apporte une forte valeur ajoutée à une propriété ce qui est particulièrement intéressant en cas de vente éventuelle.
Autre atout non négligeable, la majorité des pierres naturelles peuvent absorber et conserver de manière durable la chaleur directement produite par les rayons du soleil et la restituer plus tard, essentiellement durant la nuit. La surface de la plage de piscine reste ainsi praticable pieds nus au cours de la journée même sous une exposition en plein soleil. Véritable régulateur thermique, la pierre naturelle assure de ce fait un réel confort d’utilisation au quotidien.
Enfin, la gamme de pierres naturelles existante offre une variété de choix pouvant satisfaire tous les goûts : textures, couleurs et formats sont disponibles en grand nombre.

 

Faut-il obligatoirement opter pour un dallage spécial piscine ?

Il est impératif de choisir un dallage spécifiquement dédié à une utilisation aux abords d’une piscine. Particulièrement sécurisant, ce choix garantit que le produit est non glissant : le risque de chute est ainsi considérablement réduit.
De plus, il est utile de savoir que la pierre naturelle est un matériau soumis aux normes européennes suivantes : 

  • La porosité : elle exprime le degré de résistance et la capacité d’absorption d’eau de la pierre. 
  • La résistance à la compression : elle indique la pression pouvant être appliquée sur la pierre sans la casser. Elle est exprimée en N/mm².
  • La résistance à la flexion : elle définit la charge maximale pouvant être supportée par la pierre. 
  • La dureté : elle s’établit en faisant la moyenne de la dureté de tous les minéraux qui composent la pierre.
  • La résistance à l’usure : elle permet de déterminer l’effet de la circulation sur la pierre naturelle. 
  • La résistance au gel : elle est déterminée en fonction du nombre de cycles de gel et dégel supporté par la pierre sans présenter d’altération.
  • La résistance au glissement : elle permet d’établir si l’utilisation de la pierre comme revêtement peut se faire en toute sécurité.

 

Comment procéder pour poser un dallage en pierre naturelle autour d'une piscine ?

Disponible en dimensions standards (40 x 40 cm, 50 x 50 cm et 60 x 60 cm), la pierre naturelle permet également des réalisations sur mesure. Quant aux dallages, leur épaisseur peut être comprise entre 2 et 3 cm. Enfin, la largeur des joints dépend de l’épaisseur et de la finition des bords des dalles. Les dalles aux bords sciés nécessitent des joints inférieurs à 5mm. Les dalles aux bords épaufrés se posent avec des joints de 7 à 8mm de large minimum.
Concernant la mise en œuvre, on procède en général à une pose collée sur dalle béton. Dans le cas de pierres naturelles non calibrées, une pose traditionnelle est effectuée avec scellement sur chape et sur dalle de béton. 

 

Quelles différentes finitions existe-t-il pour la pierre naturelle de piscine ?

Pour obtenir un produit fini, chaque bloc brut de pierre naturelle doit subir différentes opérations de transformation après son extraction de la carrière. Toujours antidérapantes, les finitions proposées pour les pierres naturelles peuvent être les suivantes : sablée, grenaillée, bouchardée, égrésée et flammée. Chaque roche étant différente, ces finitions ne sont pas toutes disponibles selon la pierre naturelle choisie.
La finition flammée apporte un aspect plus lisse et modifie légèrement la couleur d’origine de la pierre par une teinte plus rosâtre et foncée pour les granits jaunes.
La finition bouchardée éclaircit la pierre travaillée : en frappant la partie supérieure de la pierre, on provoque de légères bosses et creux sur l’ensemble de la surface.
La finition grenaillée consiste à obtenir une rugosité par le biais d’une projection de grains d’acier sur l’ensemble de la surface de la pierre. Cette technique permet d’uniformiser la teinte de la pierre. 
La finition sablée est obtenue par la projection de grains de silice sur toute la surface de la pierre, celle-ci ayant été sciée au préalable.
La finition égrésée s’obtient par le passage d’une meule abrasive sur toute la surface sciée de la pierre. Ce travail provoque de fines rayures, plus ou moins marquées en fonction de la dureté de la roche.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients des différentes finitions ?

Les finitions pour la pierre naturelle peuvent se classer en deux types : irrégulière ou lisse (adoucie).
Une pierre lisse présente l’avantage d’offrir un meilleur confort en cas de circulation pieds nus. De plus, l’entretien du dallage est plus facile. Enfin, côté esthétique, ce type de finition renforce le style contemporain de la pierre.
Une pierre irrégulière ou grésée séduit par son apparence brute et authentique. L’entretien est cependant plus délicat sur ce type de sol.

Quel est le coût moyen de la pierre naturelle pour piscine ?

Le tarif peut grandement varier en fonction de la pierre choisie. En général, les dalles de pierre naturelle pour une plage de piscine peuvent coûter de 50€ et 180€ HT/m². L’ardoise reste le choix le moins onéreux : environ 50 euros/m². Parmi les pierres naturelles les plus coûteuses, on retrouve le granit considéré comme un produit haut de gamme.

 

De quoi dépend le prix de la pose d'un dallage en pierres naturelles pour plage de piscine ?

Outre le coût des pierres naturelles choisies pour construire sa plage de piscine, il convient également de prévoir le prix de la pose. Ce dernier correspond au coût de la main-d’œuvre dans le devis. Le prix de pose de dalles en pierres naturelles dépend de plusieurs facteurs : la surface totale à couvrir exprimée au m², les travaux annexes à effectuer pour préparer le terrain avant de procéder à la pose et l’épaisseur de la dalle. En moyenne, le coût s’élève de 20 à 50 €/m².