Pose d'un carrelage pour sa piscine

Publié le : 16/05/2022 11:18:51
Catégories : Concept Mosaique

Pose d'un carrelage pour sa piscine

Dans cet article, nous vous livrons tout ce qu’il faut savoir sur la pose de carrelage pour piscine.

Le carrelage est connu pour être un matériau qui n’a aucune qualité imperméable à l’origine. Il est essentiel que la pose soit réalisée correctement pour s’assurer de l’étanchéité du revêtement de votre piscine, que ce soit pour une rénovation de piscine ou non.

Le mortier-colle et le joint

C’est l’enduit sur lequel va être posé le carrelage qui possède ces propriétés imperméables. On appelle cela un enduit hydrophobe. Bien appliqué, il assure l’étanchéité parfaite du bassin. Toutefois, il est nécessaire d’avoir connaissance de ce produit avant de l’utiliser. Il requiert en effet une certaine dextérité, dans l’application comme dans les dosages. Il nécessite une attention particulière sur les surfaces planes, mais surtout au niveau des angles ou des arrondis.

Il est ensuite nécessaire d’appliquer un joint entre les carreaux composant le revêtement. Les joints assurent un rendu de qualité, et offrent une belle esthétique. Il est en effet possible d’adapter la couleur des joints en fonction de celle du carrelage choisi.

Les étapes

Bien évidemment, avant de commencer à appliquer le mortier, il est important de préparer convenablement le support. Pour cela, il est recommandé de bien le nettoyer, et de le poncer si besoin afin d’en retirer toutes les aspérités. Les surfaces doivent être à la fois lisses et propres.

Si vous faites appel à un professionnel pour la pose de votre carrelage de piscine (ce que nous vous recommandons vivement), ce dernier va établir un plan de pose. Il pourra ainsi avoir un meilleur aperçu des dimensions du bassin, des surfaces à recouvrir mais également des angles et des pentes s’il y en a.

Pour préparer la pose du mortier-colle, le support est recouvert d’un enduit étanche. Le mortier-colle peut ensuite être appliqué. Le plus souvent, l’expert en pose de carrelage commence par carreler de bas en haut pour le carrelage 30 x 60 cm, et de haut en bas pour la mosaïque. Il se concentre d’abord sur les angles et les surfaces verticales, et finit par le sol.

Le joint pour piscine est mis en place seulement une fois que le mortier-colle est parfaitement sec. Il faut ensuite attendre que le joint sèche à son tour, puis le tour est joué ! Si l’ensemble de ces étapes paraît plutôt simple, il ne faut toutefois pas oublier que cela demande un certain savoir-faire et beaucoup de temps.

Temps de pose

La pose du carrelage pour le bassin d’une piscine va dépendre d’un certain nombre de facteurs, mais surtout du type de bassin, de ses dimensions ainsi que du carrelage choisi. Un grand bassin avec de la mosaïque en 2,5 x 2,5 cm demandera plus de temps de pose qu’un de taille plus modeste, ou avec des carreaux de 30 x 60 cm.

En plus de la pose en elle-même, il faut également prendre en compte le temps de séchage. On considère le plus souvent que le mortier nécessite une vingtaine d’heure. Le joint quant à lui demande une journée complète. 

Faire appel à un professionnel

Poser un carrelage de piscine demande un certain savoir-faire. Il est donc fortement recommandé de faire appel à l'expertise d’un professionnel. Vous aurez ainsi l’assurance d’un résultat de qualité, qui durera dans le temps, et ce quelque soit la forme de votre piscine. En tout, il faut donc compter une bonne semaine minimum pour la pose complète du revêtement carrelage d’un bassin de piscine.

Faire appel à un professionnel est également une option qui possède un avantage non négligeable, que vous n’obtiendrez pas en réalisant vous-même la pose de votre carrelage de piscine. Le professionnel peut en effet vous faire bénéficier de différentes garanties très utiles :

  • la garantie décennale : une garantie contre les dommages et/ou un défaut de pose, sur 10 ans à compter de la fin des travaux.

  • la garantie de parfaitement achèvement : une garantie qui protège contre les défauts d’ordre esthétique. Cette garantie doit être utilisée durant la première année qui suit la fin des travaux.

Partager ce contenu